Volet 2 : Faire face à l’impensable

le voir pour signaler et protéger les jeunes victimes et leurs encadrants

 Repérer les comportements anormaux

Ainsi, de nombreux comportements ont été vus et étudiés chez les victimes d’atteintes sexuelles et de violences. Reconnaitre ces signaux d’alerte permettra de mieux protéger l’enfant victime de dérives et de mieux l’accompagner. Ces comportements indicateurs d’un mal-être intérieur et personnel sont différents selon l’âge des victimes.

Ainsi, une victime de la petite enfance montrera et communiquera ces violences à travers des dessins, des jeux, des cauchemars, des peurs intenses, des changements d’habitudes alimentaires…

Alors qu’un enfant en primaire montrera ses traumatismes à travers des phobies scolaires, des migraines, de l’agressivité, du voyeurisme….

Plus tard, l’adolescent victime pourra développer hypersexualité, sous-estimation de sa personne, ou faire des fugues et mentir, envisager des idées suicidaires….

Le point commun de ces jeunes victimes est la peur de parler et d’expliquer clairement les actes subits. Cerner et déchiffrer ses messages est important en tant qu’encadrant ou coach sportif au contact de mineurs. Identifier les jeunes victimes de dérives sexuelles et violences représente déjà un premier pas vers la prise de conscience et de parole des victimes.

Et comment les signaler ? Modalités et interlocuteurs

Identifier une victime de dérives sexuelles et de violences est un premier pas mais seul le signalement des actes subis par les victimes permettra une avancée majeure et sa protection.

Vous pouvez signaler un comportement dont vous êtes témoin ou victime sur le site de Colosse aux pieds d’Argile https://colosse.signalement.net/ en toute confidentialité.

 Afin que les victimes puissent parler et être accompagnées

Ainsi, le signalement de comportements déviants d’un adulte vis-à-vis d’un jeune permet au à la victime de se libérer et l’identification du potentiel coupable. Cependant, il est essentiel que la victime soit accompagnée dans sa démarche pour mieux se libérer. L’association Colosse aux pieds d’argile vient en aide aux victimes de dérives sexuelles et de toutes formes de violences et de bizutage subit par une personne. En accompagnant ses victimes, l’association permet un encadrement des victimes dans leur quête d’un retour à une vie normale.

 Comment communiquer au sein d’un club en cas de suspicion ou de révélation d’ICS ?

Les équipes des clubs ne sont pas prêtes à faire face à de tels séismes humains : si l’accompagnement des jeunes victimes est du ressort de Colosse au pied d’argile, l’équipe de Com2Crise peut vous accompagner dans la prise de décision en situation d’urgence, la communication vers les adhérents, jeunes et adultes, vers les entraineurs et coachs, vers les Fédérations, ou les sponsors. Quoi dire, comment le dire pour concilier : présomption d’innocence, accompagnement de la jeune victime, et de son équipe, relation avec les parents, confiance des sponsors, etc. ?

Une vraie mobilisation de tous au sein des clubs, ligues et fédération permettra de réduire les atteintes et agressions et de redonner au sport ses vraies valeurs… et aux jeunes, leur vie !

Contacter : https://colosseauxpiedsdargile.org/

 Julien Heusser

Volet 1 : repérer les Infractions à Caractère Sexuel et sensibiliser jeunes et encadrants

Volet 3 : Infractions à Caractère Sexuel : Le rôle amplificateur des Réseaux sociaux. Quelle charte numérique pour les clubs, et les jeunes adhérents ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *