7h00… Le réveil. Jimmy Chien saute sur le lit et c’est la classique séquence jeu ! La routine, quoi. Sauf que la routine balade de Jimmy, vélo, métro, boulot, métro, vélo, Balade de Jim, sport… oups ! Finie.

On vire : vélo, métro, boulot, métro, vélo, sport… Il reste Balade de Jim et balade de Jim. Rhooo… C’est Jim qui est content ! Et vous ? Comment vous vivez cette période ? Heureux de cette pause imposée… ou angoissé de cette non activité forcée ?

Plus sérieusement, qu’est ce qui peut bien nous angoisser à l’idée de rester chez nous 15 jours, 30 jours, 45 jours ? Bien sûr, si on fait abstraction des pertes financières… Alors je me suis fait un inventaire des raisons. Je vous le livre comme il me vient…

  • Il va falloir que je range,
  • Je vais être avec mon mari, ma femme, mes gosses, H24 (Bon, là ça va, je ne suis pas concernée !!!)
  • Je ne sais pas quoi faire… (pas concernée non plus…)
  • C’est petit chez moi, ou c’est grand…
  • Je vais me sentir seul(e)
  • Pourvu qu’Internet ne me lâche pas…
  • Juste j’avais un rancard amoureux (j’aurais bien aimé !!! On aurait pu se confiner à deux !!!)
  • On est en instance de séparation… ça va être la galère !
  • Mes enfants sont chez leur père (mère) je ne vais pas les voir pendant X jours

En fait, la routine qui fait râler… est cassée, et elle va manquer à beaucoup finalement.

Alors une double réflexion me vient… et si nous regardions notre routine habituelle avec un regard neuf. Elle était rassurante, peut être, structurante, sans doute, et lénifiante, parfois. Aujourd’hui nous pouvons en créer une autre, temporaire ou durable…changer la donne, changer le rapport au temps, et aux autres.

  • Prendre le temps d’un petit déjeuner ensemble, puisque rien de presse… Et si je suis seul(e), lire la presse, ou un livre 20 minutes avec mon café.
  • Ranger (ensemble) le nid, pour créer un espace cosy, aussi petit soit-il, pour s’y sentir bien ensemble ou seul, le temps de ce confinement.
  • Classer les livres et décider de ceux que nous allons donner, et relire ceux qui nous font un clin d’oeil, qu’on avait achetés il y a des années et mis de côté “pour plus tard, quand j’aurai le temps”
  • Trier les photos, organiser, regarder, repenser à tous ces bons moments oubliés dans les ordis et tablettes…
  • Trier les vêtements et préparer des dons.
  • Parler de son travail à celui ou celle qui nous voit en revenir cassé le soir, demander un conseil, expliquer quelque chose,
  • Regarder ses enfants et voir comment ils ont changé
  • S’habiller le matin, non plus pour ses collègues mais pour celui qui est là… se maquiller pour lui
  • Regarder sa femme se maquiller, et lui dire qu’elle est jolie… et qu’on est heureux de vivre cela avec elle.
  • Jouer ensemble le soir au Triomino ou Rumikub Lettres (Papa, tu connais une version en ligne ? )
  • Prendre contact par visio avec Papi et Mamie chaque jour pour raconter une blague ou prendre des nouvelles.
  • Décider d’une nouvelle façon de se parler pendant ce temps difficile, pour ceux qui sont obligés de cohabiter dans une instance de divorce par exemple… ou avec l’ado “compliqué” qui se trouve “coincé” avec ses parents sur le dos H24 !
  • Sortir 20 minutes en regardant ce coin où on habite avec un œil neuf
  • Faire “coucou” à un voisin en passant devant chez lui… Penser à lui imprimer les “dérogations de déplacements”

Il y a surement plein d’autres idées… pour faire de ce moment un #HappyConfin’ et une autre routine, et changer notre rapport au temps, aux lieux,  aux gens… et au travail !!!

#HappyConfin’ #Ilesttempsdechanger #Opportunite

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *