Réfléchir et communiquer dans le F.R.A.C.A.S !

 

En situation de crise, nous pouvons perdre nos moyens alors que les premières minutes sont critiques en termes de prise de parole. Alors pour nous guider, réfléchissons dans le FRACAS !!! Et posons-nous ces quelques questions.

F comme Faits :

  • Que se passe-t-il ? Où ? Depuis quelle heure ? Quelles sont les premières conséquences connues ? Les hiérarchiser : humaines, environnementales, techniques, financières.  A quelle heure la Direction de l’entreprise a-t-elle été informée, s’est-elle mobilisée ? Où ?

R comme Ressources :

  • De quelles ressources disposons-nous ? En termes de temps, matériel, personnes disponibles : acteurs de la cellule de crise ou experts, fonctions supports mobilisables… Listons ici tous les appuis même les plus minimes qui vont être autant d’éléments rassurants.

A comme Actions :

  • Quelles premières mesures avons-nous prises dont nous pouvons parler immédiatement ? Alerter le DG, mobiliser la cellule de crise, sécuriser la zone, évacuer les personnels. Parfois les mesures nous paraissent infimes et nous omettons, dans notre stress, de les transformer en messages.

C comme Communication :

  • De tous ces éléments, que pouvons-nous dire ? Par qui ? A qui ? Comment ? Il s’agit avec ces premiers éléments de construire la première prise de parole mobilisatrice de la Direction aux côtés des parties prenantes.

A comme Anticipation :

  • Se mobiliser et envisager tous les scénarios… même les pires ! Si le pire n’est jamais sûr, il reste bien probable ! Et se préparer au pire, c’est s’assurer de ne pas être déçu !!!

S comme Solutions :

  • Face à ces scénarios, quelles sont les solutions, options, mesures que vous pouvez prendre. Les lister et se préparer facilite la gestion des rebonds et sur crise.

Voilà en quoi le FRACAS peut finalement nous aider !

Muriel Jouas